Le plus grand architecte, c'est Bercy

Dalle des Olympiades, Paris 13. Photo : Schnepp Renou

Chaque logement neuf pourrait, cyniquement, se résumer en une équation financière : coût du terrain, coûts de construction, apport personnel, coût du crédit... et aides publiques qui soutiennent, d'une manière ou d'une autre, presque toutes les constructions. Cette brutale caricature gomme l'essentiel, c'est-à-dire la qualité des espaces, le confort d'habiter. Que les maisons ou les appartements doivent davantage servir à loger ceux qui les habitent qu'à enrichir ceux qui les fabriquent... L'économie a pourtant pris une très ( trop ? ) grande importance dans la politique du logement, pilotée souvent et fermement, depuis les ministères du budget et des finances, à Bercy. La structuration des entreprises, opérateurs privés et publics, la position de l'Etat et celle des collectivités, l'encadrement du marché via des aides de toutes sortes ( prêts bonifiés, exonération de taxes, TVA réduite, avantage fiscal... ) exerce une forte influence sur les logements fabriqués, leur localisation, leur typologie, jusqu'à jouer sur leur taille et leur disposition. L'architecte le plus puissant ne serait-il pas... Bercy?
Pour en parler: ALEXANDRE NEAGU, architecte et enseignant-chercheur; JEAN-RAPHAEL NICOLINI directeur des grands projets et de l'innovation urbaine chez Care Promotion.

Date
10 décembre- 9h30 -
Accès
https://zoom.us/j/93681969695
inscription

Merci de vous inscrire en ligne auprès de contact@idheal.fr